Biographie du Capt Jean-Luc Pilon

Lorsque le Capitaine Pilon commença l'école secondaire à Vankleek Hill dans l'est ontarien, il était automatiquement enrôlé dans le Corps de cadet no.57, les Stormont, Dundas & Glengarry Highlanders. C'était la toute fin de l'époque des corps de cadets scolaires. C'était 1969! Son premier camp, l'été suivant était à Valcartier (seulement la troisième année qu'on y recevait des cadets!) pour le Rifle Coaching, suivi par le même programme au Camp Borden en 1971. Enfin, en 1972, le cadet-Capitaine Pilon, commandant de son corps de cadet, participa à l'échange internationale en Jamaïque.

À la fin de son secondaire (qui allait jusqu'à la 13e année à cette époque), il avait le choix de suivre deux rêves, soit poursuivre ses études universitaires en archéologie et découvrir la richesse du passé, soit s'enrôler dans les Forces Canadiennes et prendre la route de son oncle Bob Sutherland, militaire de carrière et une inspiration pour le jeune Pilon. Il choisit l'archéologie, obtenant un baccalauréat, une maîtrise et un doctorat, tout en se spécialisant dans l'étude des cultures anciennes du Nord canadien, tant à l'est (le Nouveau-Québec, le détroit d'Hudson), le centre (la baie d'Hudson) et l'ouest (l'embouchure du fleuve Mackenzie aux Territoires du Nord-Ouest). Depuis 1985 il occupe le poste d’archéologue du centre du Canada au Musée canadien de l'histoire.

Avec ses deux enfants alors indépendants et voulant contribuer à sa communauté, le Capitaine Pilon se rappela le plaisir et les bons souvenirs que sa participation au programme des cadets lui avaient donnés. Le CC 2644 l'accueilli comme instructeur civil à l'automne 2011 et en janvier 2013, il réalisa son autre rêve d'enfance grâce à l'appui de ses collègues au corps de cadet et s'enrôla dans les Forces Canadiennes comme officier du Corps des Instructeurs de Cadets (CIC).

Avec l'appui de son épouse de presque 40 ans, Abbie, il continue de suivre sa formation comme officier CIC afin de mieux encadrer les jeunes sous sa charge. Ce faisant, il témoigne du développement d'une nouvelle génération confiante et capable, un processus qu'il prétend être rajeunissant!